* ACTUALITES …

rmidetang1.jpg     Nicolas Sarkozy se plaît et se complaît dans l’habit du martyr. Il se dit victime d’une injuste cabale.

Non, Monsieur Sarkozy n’est pas la victime maltraitée qui subit toutes les humiliations. Ses adversaires politiques n’ont pas de haine et de rancœur à son égard, simplement un désaccord profond sur le contenu de son projet politique et de sa manière de concevoir le pouvoir.

     Sa démagogie, relayée avec complaisance par certains médias (nous ne l’avons jamais autant vu fréquenter le monde ouvrier) et ses outrances verbales, portent une vision régressive de la société.

     Sa façon de dissimuler le libéralisme sous un nouveau populisme est une véritable tromperie et un danger pour notre modèle républicain.

Deux conceptions de la société s’opposent dans cette élection : la loi du plus juste à la loi du plus fort, la laïcité au communautarisme, le rassemblement républicain à la division des français.

Nicolas Sarkozy se présente comme le candidat de la rupture, mais il est, ne lui en déplaise, comptable du dernier mandat présidentiel, puisque Ministre des Finances, Ministre de l’Intérieur et Président de l’UMP, le parti au pouvoir. Son bilan, c’est la baisse des impôts pour les plus riches, l’augmentation de la dette publique, l’augmentation des agressions contre les personnes, l’augmentation record du déficit de la balance commerciale…

Le pacte de Ségolène Royal, avec ses 100 propositions représente toutes les espérances d’un avenir meilleur.

C’est la gauche, dans sa diversité, avec Ségolène Royal qui incarne un projet fédérateur, fondé sur le respect de nos valeurs essentielles : l’égalité, la fraternité.

Seule la gauche peut concilier demain, la création de richesse et la lutte contre les inégalités.

 

Le 6 mai prochain, votons Ségolène Royal pour faire gagner la France.

Rémi DETANG

_____________________ 

La rencontre entre Ségolène Royal et François Bayrou qui s’est tenue le 28 avril à Paris a permis de mettre à jour des points d’accords entre la candidate socialiste et le leader centriste.

Tous deux ont préféré parler de « dialogue » que de « ralliement » : « Plutôt que de parler de débat je préfère dire dialogue » a estimé Ségolène Royal. Sur un certain nombre de sujets difficiles, nous pouvons faire émerger un certain nombre de convergences, qui vont permettre à la France de se redresser ». Pour François Bayrou, « rien n’est plus nécessaire dans la vie politique française que de faire bouger les lignes ».

  • Sur la réforme des institutions :

La candidate socialiste a rappelé qu’elle met « au premier rang de la rénovation de la vie démocratique » la démocratie participative. Mais elle a aussi décliné ses propositions de VIème République : la suppression du 49-3, la réforme des institutions, les jurys citoyens. Ségolène Royal a également souhaité l’organisation d’un référendum sur une nouvelle République.

Le candidat de l’UDF a estimé qu’il fallait « bâtir le pluralisme ». Il a rappelé son attachement à l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives. Et sa volonté de réformer le Parlement, contre « la concentration des pouvoirs ». Ségolène Royal a rappelé que ces propositions figuraient dans son Pacte présidentiel et ajouté qu’elle réformerait le Sénat, « pour y permettre l’alternance ». François Bayrou a lui aussi critiqué les institutions de la Vème République, estimant que « ça suffit, les pouvoirs concentrés dans une seule personne ».

  • Une loi contre la concentration des médias :

François Bayrou a réitéré ses critiques contre la concentration des médias, en pointant les difficultés d’organiser ce débat. « A qui cela peut-il nuire, que comme candidats, nous discutions ensemble du pays ?  » Ségolène Royal a affirmé que les mesures anti concentration des médias figurent dans son Pacte présidentiel.

Ségolène Royal et François Bayrou ont rappelé leur attachement à une loi qui change les règles sur ce point.

  • Un nouveau traité européen :

François Bayrou a déclaré qu’« une grande majorité de Français savent qu’il n’y a aucun avenir pour notre pays sans une Union européenne qui parle d’une voix forte dans le monde ». Il a appelé à la mise en œuvre d’un nouveau texte constitutionnel européen « court, lisible ». Une proposition approuvée par la candidate socialiste, qui a estimé que « chacun sent bien que l’Europe doit d’abord défendre les valeurs humaines ». Ségolène Royal a ajouté que l’Europe doit avancer sur les questions sociales et plaidé pour une réforme de la Banque centrale européenne.

  • Relation entre la police et la population :

Ségolène Royal a estimé que ces rapports « se sont aggravés ». Elle a dénoncé la suppression de la police de proximité, proposant de mettre en place une police de quartier. La candidate socialiste a critiqué le manque de moyens de la justice, qui doit sanctionner « de manière proportionnée », « dès le premier acte de délinquance ».

François Bayrou s’est dit globalement en accord avec Ségolène Royal sur ces questions. Celui-ci a souligné la tension dans les rapports entre la police et la population, déclarant que « cette montée des tensions très nuisible pour la France ». Pour lui, « le fait de priver un certain nombre de quartiers de services publics » était « une faute ».

Sur les questions de la sécurité et de la prévention, Ségolène Royal et François Bayrou sont en accord, ce dernier critiquant implicitement Nicolas Sarkozy. « Ceux qui croient uniquement à la sanction se trompent », a-t-il déclaré.

  • Enfin, sur les questions économiques :

Ségolène Royal a concédé que « sur les questions économiques, nous avons des désaccords ». Mais « je ne suis pas une femme de dogme », a-t-elle précisé tout en rappelant la démarche des débats participatifs qui ont constitué la première phase de sa campagne. La nouvelle croissance économique s’appuie sur « la compétitivité économique » mais aussi sur « la compétitivité sociale », a-t-elle précisé.

Nous vous invitons à porter ces points de convergence sur les espaces de discussion que nous vous recommandons :

Les forums de l’UDF

Les forums des jeunes de l’UDF

Les forums de Elle

Les forums Orange

Les forums de Aufeminin.com

Cliquez ici pour voir les vidéos du débat :

1ère partie

2nde partie

 

 

 

 

Merci de votre engagement!

_____________ 

 Nous vous inviton à relayer cette information :

 

    L’article du Parisien / Aujourd’hui en France affirme que Nicolas Hulot donnera sa voix à Ségolène Royal le 6 Mai prochain. Il a affirmé selon le quotidien que notre candidate est la plus complète et la plus précise quant à ses propositions sur le thème de l’écologie : « Ségolène Royal a ratifié 80 % du Pacte écologique, Nicolas Sarkozy 40 %. Et comme j’ai toujours dit que je me déterminerais personnellement en fonction du taux d’adhésion des candidats au Pacte, à vous d’imaginer pour qui je voterai. »

  • Le programme de Ségolène Royal a été noté 16/20 Clin doeil par l’ »Alliance pour la planète », un collectif d’associations écologiques dont fait partie la Fondation Hulot contre une note de 08/20 pour le programme de Nicolas Sarkozy.emoticone

____________________

« Demain, elle pourra être une Présidente qui tiendra solidement les rênes de l’Etat».

Réactions des responsables socialistes après l’annonce des résultats du premier tour.

* ACTUALITES ... dans Non classé p
Pour François Hollande : »Ségolène Royal a rassemblé beaucoup plus largement que le Parti socialiste et beaucoup d’électeurs de gauche qui pouvaient avoir une autre culture ont voté dès le 1er tour pour Ségolène Royal pour lui permettre, et c’est le cas ce soir, d’être en dynamique maintenant pour le succès« . « Ce qu’il faut faire, c’est un rassemblement très large autour du pacte de Ségolène Royal et faire en sorte que ceux qui n’ont pas voté pour le candidat de la majorité sortante se retrouvent, sur le changement et les propositions de Ségolène Royal« . Jack Lang salue le « succès personnel » de Ségolène Royal au premier tour de l’élection présidentielle et appelle les électeurs à « faire bloc » autour d’elle au second tour.Il estime que « demain, elle pourra être une présidente qui tiendra solidement les rênes de l’Etat« . 

Jean-Louis Bianco, co-directeur de campagne de Ségolène Royal, se félicite de la « fin du cauchemar » après la qualification de la candidate socialiste au second tour de la présidentielle.

Ce succès « efface » la « triste date » du 21 avril 2002 où la gauche avait été éliminée du second tour.

Mais il salue aussi une « merveilleuse nouvelle pour la démocratie« , avec le fort taux de participation des Français au scrutin, qui est, « une première victoire » pour Ségolène Royal « qui dès le début, s’est adressée aux Français directement« .

« Aujourd’hui, les Français ont pris la parole et croyez-moi avec Ségolène Royal, ils continueront à la garder« .

Pour Jean-Michel Baylet, président du PRG, « la démocratie sort renforcée de la participation sans précédent« . « La détermination et le courage de Ségolène Royal ont permis de créer un élan qui doit aller en s’amplifiant« . »Maintenant, il faut rassembler le plus largement possible et porter haut et fort le ‘Pacte présidentiel’ de la candidate socialiste, seul projet capable de relever la France et d’assurer un véritable changement« .

 ____________________________

 rmidetang1.jpg      A quelques jours du 1er tour de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy continue à nous faire croire qu’il est le candidat de la rupture. Il a été ministre 3 ans à Bercy et 4 ans au ministère de l’Intérieur et il est aujourd’hui président de l’UMP. Alors, Sarkozy, candidat de la rupture ? Non, seulement un artifice pour faire oublier l’échec des gouvernements dont il a fait partie.        Comment croire aussi François Bayrou lorsqu’il se présente comme  le seul candidat capable de  battre  cette droite qu’il a toujours soutenue ? Invité au JT de TF1 le 03/07/05, il disait : «  votez UMP où UDF mais pas socialiste » et il n’a pas changé. Depuis 2004 il n’y a  plus qu’une seule Région métropolitaine dirigée par la droite : l’Alsace. Son président est UMP, son vice-président est UDF. Au niveau des Conseils Généraux, plusieurs sont présidés par l’UDF et les vice-présidents sont divers droite où UMP. François Sauvadet porte parole de l’UDF n’est-il pas vice président du Conseil Général de Côte d’Or dirigé par Mr de Broissia de l’UMP ? 

     Il y a quelques semaines, alors que les sans abris occupaient les bords du canal Saint Martin à Paris, François Bayrou s’était ému du peu de logements sociaux dans certaines communes. Pourtant le 31 janvier 2006, il votait en première lecture le projet de loi portant engagement national pour le logement au sein duquel le mode de calcul de la règle des 20% de logements sociaux était remis en cause. François Bayrou au centre ? Non, à droite.    

      Face à ces 2 candidats,  appelons la création d’une République nouvelle et Ségolène Royal  est la candidate de cette espérance. Le pacte présidentiel et les 100 propositions en sont le socle. Une espérance sociale, écologique, éthique et démocratique. Une gauche exigeante avec elle-même, à l’écoute de tous, une gauche ambitieuse et audacieuse.Parce que plus juste, la France sera plus forte écrit Ségolène Royal. 

 Pour cela, la vraie rupture c’est Ségolène Royal 

 Rémi Detang

Secrétaire de la section du parti socialiste de Quetigny 

_______________ 

Nous ne sommes, habituellement, pas très friants des sondages mais, malgré tout, nous vous livrons celui-ci, car il a l’avantage de donner de l’espoir et nous enseigne aussi que nos actions sur le terrain ont une extrême importance au regard des indécis. Pour s’en convaincre, il suffit de lire la dernière ligne … alors, on prend nos bâtons de pélerin et on y va jusqu’au bout, ok ? Clin doeil

Un sondage CSA donne Sarkozy et Royal à 50-50 au second tour

Les douze candidats à la présidentielle 2007

Les douze candidats à la présidentielle 2007

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont à égalité à 50% chacun d’intentions de vote pour le second tour de l’élection présidentielle, selon un sondage CSA-Cisco pour Le Parisien, Aujourd’hui en France et I Télé rendu public lundi.

C’est la première fois que la candidate socialiste se retrouve au coude à coude avec son rival de l’UMP depuis les 21 et 22 mars, où deux sondages LH2 et CSA donnaient également ce résultat.

Toutes les autres enquêtes d’intention de vote publiées depuis le 15 janvier donnaient M. Sarkozy vainqueur au second tour. C’était le cas notamment du précédent sondage de CSA, réalisé les 11 et 12 avril, qui créditait le candidat de l’UMP de 51% et sa concurrente du PS de 49%.

L’écart se resserre au premier tour, où M. Sarkozy obtient 27% (+1) précédant Mme Royal 25% (+2) et François Bayrou, en recul de deux points à 19% devant Jean-Marie Le Pen à 15,5% (+ 0,5).

Des huit autres candidats c’est Olivier Besancenot qui est crédité du meilleur score avec 4% (=). Suivent Marie-George Buffet à 2% (-0,5) et Dominique Voynet également à 2% (+1). Frédéric Nihous (-0,5%), Philippe de Villiers (=) et José Bové (=) sont à 1,5% d’intentions de vote chacun. Arlette Laguiller est à 1% et Gérard Schivardi est sous la barre des 0,5%.

Selon CSA, le taux d’abstention et de bulletins blancs ou nuls serait de 21% au 1er tour et de 24% au second.

________________________ 

La rumeur d’un accord Chirac-Sarkozy 

Le 11/04/2007 à 09h55 
117627426333332800.jpg
Une amnistie sur mesure pour Chirac ?   

Le Canard Enchaîné lance un nouveau pavé dans la marre. Après le dossier des appartements, le journal satirique évoque un arrangement entre le chef de l’Etat et le candidat de l’UMP. 

Nicolas Sarkozy a-t-il passé un contrat avec Jacques Chirac? Selon le journal, l’ancien ministre de l’Intérieur aurait promis de passer l’éponge sur les dossiers judiciaires du président en échange d’un soutien à sa candidature. D’après l’hebdomadaire, pas question de voter « une amnistie spécifique aux affaires financières, jugé trop risqué ». Non, s’il est élu, Nicolas Sarkozy préparerait un projet de loi sur mesure, destiné à renforcer la lutte contre la délinquance. Un article imposerait aux juges de boucler leurs dossiers dans des délais très stricts. Pas plus d’une dizaine d’années après les faits incriminés. Les dossiers trop anciens, encore à l’instruction, seront purement et simplement annulés. Ni l’Elysée ni l’UMP n’ont voulu commenter l’information. Cette loi serait bien sûr une aubaine pour le chef de l’Etat impliqué dans plusieurs affaires, la plus délicate étant celle des emplois fictifs du RPR instruite dès 1996. Reste que les candidats favoris ont tendance à ménager la fonction. En mars dernier, lorsqu’a été évoquée une possible convocation de Jacques Chirac chez le juge, Ségolène Royal est restée mesurée: « je ne suis pas quelqu’un, par nature, qui a envie de s’acharner ». François Bayrou s’est montré compatissant: « ce n’est pas quelque chose d’agréable d’imaginer qu’un chef de l’Etat va avoir à vivre cette épreuve ». Seul Jean-Marie Le Pen « croise les doigts » pour que Jacques Chirac soit entendu ». Mais il doute que « justice soit faite. »

___________________________ 

Trois questions à Jack Lang 

Le 10/04/2007 à 16h53 

1176215452648240.jpg

 

 

Jack Lang, conseiller spécial de Ségolène Royal, détaille les propositions de la candidate sur l’emploi, la sécurité et l’éducation. Trois thèmes sur lesquels les français attendent les candidats. 

1 – Que propose la candidate socialiste en terme d’éducation ?


L’école doit tenir sa promesse républicaine d’égalité. Ségolène Royal propose un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Elle souhaite aussi créer un soutien scolaire gratuit et limiter à 17 le nombre d’élèves par classe en CP et en CE1 dans les ZEP. L’éducation artistique doit être enseigné à tous les niveaux de la maternelle à l’université. Il faut aussi réviser la carte scolaire pour supprimer les ghettos et renforcer la présence adulte dans les établissements. Enfin, Ségolène Royal veut organiser des états généraux des enseignants pour améliorer leurs conditions de travail.

2 – Quelles sont les principales mesures défendues par Ségolène Royal dans le domaine de l’emploi ?
Elle a fait de la lutte contre le chômage l’un des piliers de sa campagne. Ségolène Royal souhaite conditionner les aides publiques aux entreprises à l’engagement de ne pas licencier quand l’entreprise dégage des profits substantiels. Elle veut supprimer le CNE pour faire du CDI la règle. Pour qu’aucun jeune ne reste au chômage au-delà de 6 mois, Ségolène Royal souhaite créer le droit au 1er emploi des jeunes: 500 000 emplois tremplins. Il s’agit aussi d’instaurer un plan à taux zéro de 10 000 euros pour chaque jeune. Enfin, elle veut créer un revenu de solidarité active et une sécurité sociale professionnelle garantie par l’Etat.
3 – Concernant la question de la sécurité, que souhaite faire la candidate socialiste ?
Il faut être lucide et implacable contre toutes les délinquances et avec toutes les causes des violences. Ségolène Royal veut rétablir la civilité, garantir la sécurité des citoyens dans les transports publics, lutter contre les violences scolaires. Il faut des brigades des mineurs dans chaque commissariat des grandes zones urbaines. Ségolène Royal veut supprimer les peines de prison pour les mineurs sauf cas d’atteintes graves aux personnes et en développant des centres éducatifs renforcés. Enfin, il faut faire de la lutte contre les violences conjugales une priorité nationale en adoptant une loi.

_______________________ 

Sarkozy pour le licenciement sans motif sur toute la vie

Il annonce un Cpe à vie pour toutes et tous !

jeudi 25 janvier 2007 par Gérard Filoche

Nicolas Sarkozy veut s’inspirer du CNE pour un contrat unique 24.01.07, 20h44, PARIS (Reuters)

« Nicolas Sarkozy a déclaré mercredi, lors d’une rencontre avec des patrons de PME, qu’il entendait s’inspirer du « contrat nouvelle embauche » (CNE) pour créer un contrat de travail unique s’il était élu le 6 mai à la présidence de la République. « Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher », a déclaré le ministre de l’Intérieur et candidat de l’UMP lors de cette rencontre organisée par la CG-PME dans un théâtre parisien. Le CNE, pour le moment réservé aux entreprises de moins de 20 salariés, prévoit une période d’essai de deux ans et rencontre un certain succès auprès des PME.

« Je garderai l’intérim et les contrats de projet (…) mais le contrat de travail unique inspiré du CNE est une occasion de simplifier beaucoup le droit du travail français », a ajouté Nicolas Sarkozy. »

Est-ce que ca va passer inaperçu comme une lettre à la Poste ?

Ce que vient d’annoncer Nicolas Sarkozy, devrait faire la « une » de tous les journaux, tellement, c’est une attaque inouïe, inédite contre le Code du travail.

C’est purement et simplement la mort du droit du licenciement : la facilité pour un employeur de rompre unilatéralement le contrat de travail SANS MOTIF
-  pas seulement pour les jeunes de moins de 26 ans comme le Cpe,
-  pas seulement pour les 5 millions des salariés des entreprises de moins de 20 salariés comme le Cne
-  pas seulement pendant une période de deux ans comme le Cne et le Cpe mais tout au long de la vie professionnelle, un employeur pourra vous licencier SANS MOTIF, en dépit de toutes les déclarations des droits de l’homme, en dépit de la Convention n°158 de l’Organisation internationale du travail.

Etre licenciable sans motif, c’est ne plus pouvoir défendre ses droits du travail en amont, c’est ne plus pouvoir se syndiquer ouvertement, c’est ne plus pouvoir revendiquer ses heures supplémentaires, c’est ne plus pouvoir «  broncher » sous peine de perdre son emploi.

Etre licenciable sans motif, c’est ne pas pouvoir correctement se défendre aux prud’hommes contre un licenciement sans cause réelle et sérieuse, abusif, ou boursier.

Etre licenciable sans motif, c’est un retour en arrière de 120 ans, dans le droit, la dignité élémentaire des salariés, c’est le retour à Germinal, à Zola

Pas un salarié de ce pays n’a intérêt à ce qu’un tel candidat passe

Des millions de salariés, de jeunes ont défilé de février à avril 2006 pour imposer à Sarkozy Chirac Villepin de retirer le Cpe : Sarkozy, ce n’est pas la « rupture », c’est la persistance, la France d’avant, c’est la volonté de casser la volonté populaire, de revenir en arrière, au 19e siécle.

Gérard Filoche

_______ 

Habituellement peu bavard, nous vous laissons prendre connaissance d’un communiqué de Presse du Syndicat de la Magistrature : 

  

Communiqué de presse du Syndicat de la Magistrature concernant les incidents de la Gare du Nord

 

« Paris, le 29 mars 2007

Gare du Nord : l’héritage de Nicolas Sarkozy

Les incidents survenus Gare du Nord à Paris mardi 27 mars illustrent l’échec de la politique menée depuis cinq ans par l’ex-ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy.

Cette affaire mérite un examen attentif des événements et de leur enchaînement logique.

Dans un premier temps, l’interpellation musclée d’un usager de la RATP sans titre de transport suscite une réaction hostile des passants, choqués par la disproportion des moyens employés pour le maîtriser. Par la suite, ce groupe de témoins intervient sans succès auprès du bureau de police de la gare pour demander sa libération. Cet incident se transforme alors en affrontement entre une centaine de personnes et les forces de l’ordre. C’est l’intervention de plusieurs escadrons de CRS sur ordre du ministère de l’intérieur qui provoquera l’aggravation des troubles.

Qu’un simple contrôle de titre de transport aboutisse à de tels événements résume les résultats absurdes et déplorables de la stratégie de la tension mise en oeuvre depuis des années par Nicolas Sarkozy.

L’accumulation de lois répressives stigmatisant plus particulièrement les jeunes et les étrangers comme catégories dangereuses, les provocations verbales de Nicolas Sarkozy et la politique du chiffre imposée à la police encouragent des pratiques de contrôles et d’interpellations systématiques.

Cette politique a pour but de diviser de manière artificielle la société en deux camps : celui des bons et celui des mauvais citoyens.

Elle a pour conséquence de créer un climat de tension et de défiance entre la population et les forces de l’ordre. « 

Syndicat de la Magistrature
12-14 rue Charles Fourier
75013 PARIS
tel 01 48 05 47 88
fax 01 47 00 16 05
mail : syndicat.magistrature@wanadoo.fr
site : www.syndicat-magistrature.org

Laisser un commentaire




DEBOUT SAINT ETIENNE |
desirdavenir77500 |
PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ségolène Royal présidente
| Alain BAILLY | Législatives...
| Section de Sorgues